Chroniques, Fantastique, Michel Quintin, Trilogie : Chroniques d'une sorcière d'aujourd'hui, Young Adult

Ma chronique – Chronique d’une sorcière d’aujourd’hui : Isabelle d’Angèle Delaunois

 Ma Chronique:


Auteur : Angèle Delaunois

Editions : Michel Quintin

Pages : 221

Tome : 1

Prix : 14,50€

Date de sortie : 19 Mai 2011

Public :  Jeunesse

chronique d'une sorcière d'aujourd'hui

Résumé

«  « C’est alors que je ressentis à nouveau la vibration qui accompagnait SA présence. Je levai les yeux. Bellotte se balançait devant moi, molle comme une grande poupée de chiffon, un peu transparente. Elle était pendue au grand lustre à pendeloques par une écharpe de soie enroulée plusieurs fois autour de son cou. Ses grands yeux noirs me regardaient fixement. Son visage était paisible, presque étonné. Mon Dieu, elle avait l’air si jeune ! »

 

Max et Isabelle avaient longuement planifié leur voyage en Bretagne, la terre de leur grand-père Legall. À dix-sept ans, ils pouvaient partir sans les parents. Au début, tout a été fantastique. Mais ça s’est gâté le jour où un monstrueux orage les a obligés à se réfugier au Manoir de Bellotte… »

 Mon Avis:


 J’ai beaucoup entendu parler de ce livre et il me tardait vraiment de le lire. Comme toujours, quand je sais que je vais lire un livre, je ne lis pas les chroniques, je regarde les notes et je tends l’oreille de temps en temps, quand on en parle. Et la plupart des échos étaient bons. C’est donc avec grand plaisir que j’ai entamé ce livre.

Ce livre va nous faire rencontrer, Isabelle et Max, deux jumeaux de 17 ans. Ils vont, ensembles, faire le « voyage de leur vie ». Ils vont quitter leur Québec natal, pour aller visite la Bretagne. Et, ils ne vont pas être déçus, lorsqu’un jour de tempête ils doivent s’arrêter au « Manoir de Belotte ». Et, dès leur première nuit, Isabelle va sentir une présence qui rôde autour de son frère… Elle va tout faire pour savoir ce qui se passe dans ce manoir.

Je me suis très vite laissée emportée dans l’histoire. Il faut dire; qui n’a jamais rêvé, à 17 ans ,de partir faire un voyage comme çà «  à la va-vite » ? Juste le nécessaire en poche et en avant la découverte ! L’histoire mise en place par l’auteur est vraiment très réaliste, et cela m’a permis de me glisser dans la peau d’Isabelle.

Le fait que l’histoire nous soit racontée à travers les yeux uniques d’Isabelle, comme un journal intime, renforce le lien que l’on crée avec elle. Je me suis posé les mêmes questions qu’elle et, surtout, je n’ai pu lâcher le livre sans avoir eu la fin de l’histoire de Belotte. J’ai ressenti le même empressement qu’Isabelle, à tirer au clair, l’histoire d’amour entre Belotte et, son amour interdit, Michel.

Ce qui a un peu gâché ma lecture est que le titre et la couverture m’avaient donné matière à réfléchir. J’attendais une histoire avec plein de magie, un peu comme Harry Potter, et puis au final…. Pas grand-chose. Il n’y a pas beaucoup de moments magiques. Je pense que, sur les 220 pages, il doit y en avoir maximum une quarantaine où ,il y a quelque chose qui touche de près ou de loin à la magie… Ce qui ne fait pas beaucoup, sur un livre qui se nomme : Chroniques d’une sorcière d’aujourd’hui…

Mais une fois laissé ce titre de côté, j’ai « écouté » l’histoire…Et j’ai passé un moment magique ! Je sais c’est compliqué ! Mais l’histoire est vraiment bien menée. Il y a ce qu’il faut, au bon moment, pour qu’on ait le cœur qui palpite, dès que Belotte entre en scène, où qu’Isabelle se concentre un peu sur le passé du manoir et de ses habitants. Bref tout pour faire un bon livre.

Niveau personnages, comme je le disais plus haut, j’ai vraiment créé un lien avec Isabelle; et je me suis donc attachée à elle. Et ,j’ai aimé la voir apprendre à se connaître elle-même à travers cette histoire. J’ai été un peu déçue que le personnage de Max ne soit pas plus développé. Il passe un peu pour le frère toujours à la ramasse, dans la plupart des moments où il apparaît. Alors qu’on se rend compte qu’il est bien plus que ça… J’ai beaucoup aimé le personnage de Monsieur Longré, qui est, pour moi, l’image du papi idéal: taquin, un brin mystérieux, mais toujours une lueur chaleureuse dans les yeux. J’ai eu un petit pincement au cœur quand on le laisse dans ce petit village de Bretagne…

Le style d’écriture est très fluide et frais. De plus, du fait que nos personnages ( et auteur) vivent au Canada, certaines expressions glissées dans le texte m’ont bien fait rire, et jamais cela n’a gâché ma lecture. Au contraire, cela a apporté une certaine fraîcheur à celle-ci.

Pour conclure, j’ai aimé ce livre. Il était prometteur, et le fut, mais pas dans le sens où je l’aurais cru ! Je vous le conseille, et, le petit plus est que le tome 2 est déjà en librairie !

Je tenais à remercier les Éditions Michel Quintin pour ce livre, et particulièrement Anne-Charlotte.

13 réflexions au sujet de “Ma chronique – Chronique d’une sorcière d’aujourd’hui : Isabelle d’Angèle Delaunois”

Laissez une trace de votre visite :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s