Chroniques, Dystopie, Moody, Nathan, Trilogie : Never Sky, Young Adult

Ma chronique – Never Sky de Veronica Rossi

 Ma Présentation :


Auteur : Veronica Rossi

Éditions : Nathan

Pages : 377

Tome : 1

Prix : 16,50 €

Date de sortie : 13 Septembre 2012

Public : Jeunesse

Résumé

«  Les mondes les ont tenus séparés.
Le destin les a réunis.
Aria a vécu toute sa vie dans le dôme de protection de la Contemplation. Son monde entier a été confiné à ces lieux, elle n’a jamais pensé à rêver de ce qui se trouve au-delà de ces portes. Alors, quand sa mère disparait, Aria sait que ses chances de survivre dans ce désert à l’extérieur assez longtemps pour la retrouver sont minces. Aria rencontre ensuite un étranger nommé Perry qui est aussi à la recherche de quelqu’un. C’est aussi un sauvage mais il pourrait être son meilleur espoir de rester en vie. S’ils peuvent survivre, ils sont le meilleur espoir de l’un l’autre pour trouver des réponses.
»

 Ma Chronique :


Il me tardait vraiment de pouvoir lire ce livre car j’en ai beaucoup entendu parler et pas seulement en bien. Alors j’ai eu envie de me faire mon propre avis, comme toujours, et je peux vous le dire dès maintenant j’ai adoré ce livre !

C’est l’histoire d’Aria jeune fille de 17 ans, qui a vécu toute sa vie dans une « bulle » nommée Rêverie. Elle navigue comme tous les autres entre rêve et réalité, mais un jour alors qu’elle décide de se déconnecter volontairement, les choses vont prendre un tour très sombre…

Comme je vous le disais plus haut j’ai tout simplement adoré ce livre ! Vraiment j’ai passé un super moment à découvrir l’univers dystopique de l’auteur. Certes le début est un peu compliqué car beaucoup de personnages entrent en scène dès les premières lignes du récit ; mais une fois l’intrigue mise en place tout se passe avec une agréable fluidité !

Le monde qu’a imaginé Veronica Rossi est juste parfait ! Et si l’Ether pouvait tous nous détruire ? Etre si dévastateur que nous soyons obligés de nous cacher sous terre ? Voilà les bases de l’histoire, comment ne pas être captivée ? Je dois dire que l’évolution de la race humaine imaginée par l’auteur m’a fait me triturer les méninges… Nous sommes souvent connectés à Internet, passons notre temps à jouer à des jeux en ligne, nous avons déjà cet esprit d’être connecté pour échapper un peu à la réalité…

Il y a beaucoup d’action dans ce livre et ceci est un gros point positif pour moi. A chaque chapitre nous avons une évolution de nos personnages ou de leur situation. Le voyage qu’ils vont entreprendre va nous permettre de découvrir un peu plus l’Usine de la Mort et je dois dire que j’ai pris énormément de plaisir à découvrir au fil des pages les différents Clans ou paysages.

Le fait que les chapitres alternent les points de vue entre Aria et Perry était un point négatif pour moi au début du livre, j’avais l’impression de perdre du temps. Et petit à petit j’ai pris plaisir à savoir ce que nos deux personnages si différent pensaient l’un de l’autre.

Niveau personnages, j’ai beaucoup apprécié Aria, qui malgré le fait qu’elle soit parachutée dans un monde diamétralement opposé au sien, elle arrive à trouver la force de se battre pour les personnes qu’elle aime, ou qu’elle aimerait retrouver.

Perry est le genre de personnage que j’aime apprendre à découvrir : très secret et ne parle pas beaucoup. Il a un côté très brut qui fait que l’on ne sait jamais qu’elle sera sa prochaine réaction.

Roar et Cinder sont des personnages secondaires que j’ai beaucoup apprécié et j’espère sincèrement les retrouver dans les prochains tomes

Le style d’écriture est agréable à lire même si, comme je le disais plus haut, le début est un peu flou: on nous matraque d’informations qui auraient pu être distillés petit à petit. Je sais que dans les ENC l’absence de négation c’était fait ressentir mais ce n’est pas le cas dans le livre définitif.

Pour résumer: un très bon premier tome ! Je vous conseille ce nouvel univers dystopique mais je vous préviens, la fin de ce premier tome vous fera râler ! Du moins ça a été mon cas !

Je remercie les Éditions Nathan pour cet envoi.

8 réflexions au sujet de “Ma chronique – Never Sky de Veronica Rossi”

Répondre à Moody Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s