Chroniques, Divers Nathan, Drame, Nathan, Romance, Young Adult

Ma chronique – Nos étoiles contraires de John Green

ma présentation

Auteur : John Green

Editions : Nathan

Pages : 323

Tome : 1

Prix : ?

Date de sortie : 21 février 2013

Public : YA

nos étoiles contraires

Résumé

«  Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie »

ma chronique

Ça fait plusieurs jours que j’ai fini ce roman, et je n’arrivais tout simplement pas à écrire ma chronique… Car ce livre m’a tout simplement bouleversée, et je n’étais pas capable de trouver les bons mots pour vous retranscrire ce que John Green m’a fait ressentir… Je tenais à remercier les éditions Nathan pour l’envoi de ce livre.

Hazel, à tout juste 16 ans, se sait condamnée par un cancer qui empêche ses poumons de fonctionner… La seule question reste de savoir combien de temps son nouveau traitement la maintiendra en vie. Mais une petite étincelle de joie va débarquer dans son monde et elle porte le nom d’Augustus.

Ce livre m’a tout simplement mis une claque monumentale ! Je savais que John Green aimait les histoires tristes mais pas à ce point… Ce qui fait qu’en ouvrant le livre j’avais déjà préparé les mouchoirs ; mais ce qui m’a le plus fait réfléchir avant même le début de l‘histoire c’est le mot de l’auteur :

« Plus qu’une note de l’auteur, il s’agit d’une simple petite précision : ce livre est une œuvre de fiction.

Ni les romans ni leurs lecteurs ne gagnent à ce qu’on cherche à savoir si des faits réels se cachent derrière l’histoire qui est racontée. Je pense même que ce genre de tentative sape l’idée que les histoires inventées peuvent avoir de l’importance, sachant que la naissance de l’homme repose sur l’une d’entre elles.

Je compte sur vous pour ne pas l’oublier »

Cette phrase peut vous paraître anodine, mais croyez moi une fois le mot final du livre, vous en aurez besoin, du moins j’en ai eu besoin. Je crois que ce roman est plus une rencontre avec un auteur brillant qu’avec une histoire. Même si cette histoire est sublime à sa manière, c’est John Green, son style d’écriture, sa manière d’aborder les choses franchement, qui m’ont plus touché.

Comme vous vous en doutez ce livre va tourner autour du cancer d’Hazel et dès les premières pages on sait qu’elle est condamnée… Comment arriver à surprendre le lecteur alors que tout est déjà écrit ? En introduisant Augustus, qui va tout simplement réapprendre à Hazel à aimer la vie.

J’avoue que je ne m’étais pas attendu à trouver une romance en lisant ce livre, mais heureusement qu’elle y est ; heureusement qu’Augustus est là. Il sera le pilier de ses amis tout au long de l’histoire, celui sur qui on peut compter pour nous remonter le moral quand vraiment ça ne va pas. Et là je pense notamment aux scènes avec Isaac qui malgré la gravité de l’histoire m’ont permis de rire, comme pour faire redescendre un peu la pression avant l’explosion finale.

Ce livre est tout en émotion je ne vous le cache pas, j’ai pleuré une bonne partie du roman, mais il y a aussi une force incroyable qui nous parvient. Celle d’adolescents se levant tous les matins même si ils se savent condamnés ou sur le point de perdre quelque chose de cher. La leçon à tirer de ce livre est vraiment magnifique, je ne vois pas d’autres mots.

Tout cela sans vous parler de la révélation et des dernières pages en découlant. Je ne m’y attendais pas, même si je me posais des questions à aucun moment je n’aurai pensé que l’histoire pouvait prendre ce revirement de situation. Et puis tout s’est plus ou moins percuté et j’ai simplement pleuré, et là je vous parle de gros sanglots, pas de la petite larme qui nous permet de lire en même temps !

Niveau personnage mon coup de cœur va vraiment aux 3 personnages principaux selon moi : Hazel, Augustus et Isaac. Ils apportent tous leur petite touche au roman, et ils sont tous complémentaires à un moment donné du roman. Mais l’étoile qui brille le plus fort est sans aucun détour Augustus, qui jusqu’au bout va garder ce petit truc qui m’a fait craquer !

nos étoiles contraires 2  nos étoiles contraires
Hazel, Augustus et Isaac

Le style d’écriture je ne vais en revenir dessus, car j’ai vraiment tout aimé. Il y a certes l’histoire centrale, la romance, mais il a su ne pas s’alourdir sur le sujet. Il nous rajoute l’amour d’un livre en particulier qui va les guider très loin, plus loin je pense que les 2 ados ne pensaient aller… Merci Monsieur Green pour ce roman.

Pour finir, un énorme coup de cœur pour l’auteur et son œuvre. Je vous recommande ce livre le plus sincèrement possible, vous allez rire, pleurer de la façon la plus franche qui existe.

Je vous laisse avec cette image qui a une symbolique énorme, si vous voulez savoir laquelle il vous faudra tenir ce livre dans vos mains le jour de sa sortie =)

nos étoiles contraires 3

coup de coeur

mutipetit2 copie copie

10/35

Source image

32 réflexions au sujet de “Ma chronique – Nos étoiles contraires de John Green”

      1. Je m’imaginais vraiment Hazel comme cela, par contre Augustus et Isaac pas du tout comme ça !
        Surtout qu’il se lit assez vite donc tant mieux!!!

  1. je les finie il y a maintenant beacoup de temps mais je n’arrive pas a imaginer la fin je pleurer a la fin de ce roman je nai que 12 ans et ma grand avait un cancer(guerie maintenant) mais je n’arrive pas a trouver mais mots pour le decrire il a changer ma vie et quand ma mere me demande ce que j’en n’ai penser je ne reponds pas je nai a vrai dire pas envie qu’elle le lise je veux le garder comme un jardin secret.Pour tout ceux qui lise ce commentaire et qui n’on pas encore le livre qui doute de l’acheter…etc il faut que vous l’ayez il change votre vie, votre vision des choses comme l’amour,la vie il changeras votre vision sur tout je vous le conseil fortement c’est reelement le meilleur livre de John Green et meme si ceons lui c’est un élément de fiction pour les lecteurs et les lectrices a la fin on n’a envie dit croire!!! il faut lire le livre pour ……. vous voyez je ne trouve pas les mots pour le decrire quand on n’a pas lus ce livre on peut le decrire d’une façon positive ou négative mais quand on n’a lus le livre on ne trouve plus les mots pour le decrire on n’a envie de le garder pour sois de l’aimer de le relire …etc il faut lire ce livre c’est un chef d’oeuvre oublier tout vos romans favoris!!!!! cer livre prendras la place n°1!!

  2. Alors alors… Je l’ai fini hier soir, dévoré en 2 jours… Ce livre est une vraie pépite sérieusement ! J’ai vraiment accroché à tout ! Que cela soit l’univers, les personnages ou la plume de l’auteur ! Bien qu’après les 100 premières pages j’avais une hypothèse sur ce qui allait se passer ( et qui c’est avérée juste ^^ ) cela n’a en rien gâché ma lecture ! Les sentiments transmis par l’auteur sont vraiment poignants ! Quand on le commence on a qu’une seule envie, le finir sans le lâcher ! Moi qui hésitait à lire ce livre à cause du sujet abordé ( et pourtant j’ai déjà lu un autre bouquin sur ce thème là ^^ ) mais je ne suis absolument pas déçue =D Une très bonne découverte pour moi =) On se rend compte de beaucoup chose et j’ai envie de dire « profitez de la vie, on en a qu’une ! » =)

  3. Je commence tout juste le livre (page 105), et je suis déjà fan de TFIOS.
    La bande-annonce me fait pleurer à chaque fois que je la regarde (même si la VF n’est pas à la hauteur de la VOSTFR).
    Bref, je sens que je vais fanarter sur ce merveilleux bouquin *^*

      1. Eh bien… J’ai ri, mais surtout pleuré.
        Je ne m’étalerai pas sinon je vais spoiler la fin (qui est géniale, bien que très triste).

        Je ne regrette pas de l’avoir acheté, et maintenant mon père a envie de le lire x)

      2. Oooooooh je serai intéressée d’avoir le ressenti de ton papa sur ce livre !
        Et ravie que tu ai aimé, il faut dire que John Green arrive toujours à nous tirer la larmichette 😛

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi le style d’écriture de John green m’a un peu déplu, car j’ai trouvé que l’amour entre les deux personnage principaux n’était pas réaliste et j’ai trouvé ça dommage meme si ce livre a été une trés bonne lecture mais j’ai préfére l’adaptation cinématographique.

Laissez une trace de votre visite :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s