Adulte, Chroniques, Contemporain

Ma chronique – L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine Lambert

présentation 1

 

l immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes
Auteur :
Karine Lambert
Editions : Michel Lafon
Pages : 251
Tome : 1
Prix : 14,95€
Date de sortie : 7 mai 2014
Public : Adulte

Résumé

«  Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes… dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d’âges et d’univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre … Jusqu’au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n’a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t’elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ?

Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien. »

chronique 1

Lorsque j’ai vu le titre de ce livre j’ai de suite eu le sourire aux lèvres et j’ai voulu en savoir plus. C’est donc tout naturellement que je me suis jetée dessus à peine arrivée à la maison; je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour cette découverte.

Que feriez vous si, la vie aux côtés des hommes vous avez blessée encore une fois ? Au lieu de guérir pour repartir d’un meilleur pied, un petit groupe de femmes décident de se créer un petit cocon où les hommes ne mettront jamais les pieds !

Lorsque j’ai commencé ce roman, j’ai eu un sourire niais qui s’est doucement installé. J’ai adoré me plonger dans le quotidien de ces femmes extraordinaires; qui au premier abord nous paraissent sûres d’elles, de leurs choix mais petit à petit les coquilles se fendillent.

Mais doucement j’ai décroché du roman, même si j’ai aimé apprendre le passé de ces femmes et comprendre leurs blessures on voit venir le dénouement de très loin. Je n’ai pas été surprise par ce qui se déroule entre larrivée de Juliette, nouvelle résidente et la dernière ligne.

J’aurais aimé être embarquée mais il m’a manqué ce petit quelque chose pour que je lise ce livre avec engouement. Entendez-moi bien, j’ai pris plaisir à lire ce roman, mais je m’attendais à être plus touchée, émue par l’histoire qui nous est contée.

Au final je pense que celle qui m’aura le plus plu est Juliette qui reste fidèle à elle même et amène ce petit grain de folie qui fait sourire. Elle est spontanée et on ne sait jamais quelle réaction elle aura, et au final elle montrera une direction différente, qui pourrait être importante…

Au niveau des personnages, comme dit plus haut j’ai beaucoup apprécié Juliette, les autres femmes la Reine, Giu, Rosalie et Simone m’ont pour la plupart donné envie de les secouer comme des pruniers. Elles sont têtues et par moment c’est une force mais à d’autres il faut savoir ouvrir les yeux !

Le style de l’auteur est agréable, on tourne rapidement les pages et l’alternance des points de vue amène un peu de changement à chaque chapitre.

Pour finir, un roman qui vous donnera le sourire, et qui vous fera réfléchir à ce que vous auriez fait.


Acheter ce livre

 

7/10

14 réflexions au sujet de “Ma chronique – L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine Lambert”

  1. Fait partie de mes envies de lecture 😉 j’aime les livres qui parlent des femmes 🙂 mais ton avis en demi teinte me fait légèrement hésité! mais je lirais quand même 🙂 merci

  2. Je ne pense pas lire ce livre, je n’aime pas trop ce genre d’histoire car comme tu le stipule on voit venir le dénouement à des kilomètres, dans les romances ça me gênent moins mais dans un roman de chick lit ça me plaît moins.

    1. Alors pour le coup ce n’est pas de la chick lit, c’est vraiment une histoire qui va nous expliquer comment des femmes très différentes ont finalement trouvé un semblant de paix en ne laissant plus les hommes les approcher.

  3. Cela me fait un peu pensé « un été sans les hommes » que j’ai lu et que j’ai trouvé trop larmoyant.
    Le livre que tu nous conseille me tenterait pour le titre, mais n’est-il pas un peu moralisateur ?
    (c’est sans préjugé, mais juste pour savoir si je l’achète ou pas !)

Laissez une trace de votre visite :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s