Éditions du Chat Noir, Chroniques, Fantastique, Young Adult

Ma chronique – Chroniques homérides : Le souffle de Midas d’Alison Germain

présentation 1

Autrice: Alison Germain
Editions : Chat noir
Pages : 272
Tome : 1
Prix : 19€
Date de sortie : 31 Octobre 2017
Public : Young Adult

 

Résumé

« Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…»

chronique 1

Vous ne pouvez pas savoir à quel point je stressais de lire ce livre. Genre vraiment. Quand il s’agit de donner mon avis à un proche je suis toujours beaucoup plus dure qu’avec une personne où je n’ai pas de liens. Alors forcément quand je me suis plongée dans le tome de ma petite Lili j’avais mis la barre très haute !

Et vous savez quoi ? Elle a explosé cette barre et elle a été taper bien plus haut que je ne l’imaginais ! J’ai adoré le souffle de Midas, de A à Z, j’ai vécu les épreuves en même temps que Louise, et c’était trop bien ! Le monde qu’a créé Lili est très bien développé même si je pense qu’elle en garde un max sous le coude pour vraiment nous plonger dans l’univers homéride.

Durant ma lecture ce qui m’a le plus frappée c’est à quel point j’ai été vite happée par la folle aventure de Louise. Il n’y a pas de longueurs et les explications nous sont données au moment opportun même si Angus est assez mystérieux tout du long. Parlons-en d’Angus… Mes aïeux que j’aimerais rencontrer ce détective en personne… L’autrice a le chic pour créer des personnages masculins qui affolent votre petit coeur, mais celui qui à mes yeux remporte la palme est Rikke ! J’espère que nous le verrons de plus en plus dans la suite car il a définitivement piqué ma curiosité.

En ce qui concerne Louise, j’ai aimé que Lili ne fasse pas tomber son personnage principal dans les travers des héroïnes de fantastique. Au contraire, même si elle ne comprend pas toujours ce qui lui arrive elle ne se laissera pas faire et se battra toujours pour les gens qu’elle aime c’est une caractéristique que j’aime beaucoup chez elle.

Le méchant de l’histoire m’a mis des frissons je dois l’avouer, il n’hésite pas à se salir les mains et on comprend qu’il « aime ça »… Un vrai taré sur pattes qui m’aura marquée malgré le peu de scènes où il est présent… Je dois dire que j’ai quand même envie d’en savoir plus sur lui !

La fin en queue de poisson qui nous a été servie m’a pas mal frustrée et il me tarde de lire la suite maintenant. Car si mes suppositions sont bonnes cette rencontre devrait faire des étincelles !

Pour fini, un très bon premier tome qui m’aura fait vivre beaucoup de choses, vivement la suite !

 

5 réflexions au sujet de “Ma chronique – Chroniques homérides : Le souffle de Midas d’Alison Germain”

Laissez une trace de votre visite :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s