Chroniques, Divers Macadam, Dystopie, Macadam, Milan, Romance, Young Adult

Ma chronique – Les insurgés de Malorie Blackman

présentation 1

les insurgés
Auteur :
Malorie Blackman
Editions : Milan collection Macadam
Pages : 343
Tome : 1
Prix : 15,20€
Date de sortie : 6 Mai 2015
Public : Young Adult
Amazon :LES INSURGES

Résumé

« Après la guerre et les conflits, un monde nouveau est créé, fondé sur un principe unique : la vie humaine comme bien le plus précieux.

Les gardiens doivent maintenir la paix face aux attaques des rebelles. Mais il leur est interdit d’ôter la vie. Leurs armes sont non létales et leurs prisonniers doivent être bien traités.

Kaspar , 17 ans, décide de mettre sa vie au service des Gardiens, chargés de faire respecter ce principe. La vie comme valeur ultime… Beau principe. Mais est-ce une utopie ?»

chronique 1

Cette chronique ne sera pas comme les autres mes amis, en effet je vais laisser ma place à une très bonne chroniqueuse Cicé. Je tiens à remercier les éditions Milan collection Macadam pour ce livre !

Kaspar vit sur la terre de l’Alliance où il vient d’être nommé Gardien avec pour devoir de la protéger elle et ses habitants contre les rebelles des malterres les Insurgés. Mais sa rencontre avec l’une des Insurgées pourrait bien changer sa vision des choses.

C’est mon premier roman post-apocalyptique et je dois avouer que même si le genre ne m’avait jusque là pas attirée je ressors plus que ravie de ma lecture. On découvre d’un côté, le peuple de l’alliance qui vit de manière paisible avec pour mot d’ordre la préservation de la vie. C’est pourquoi les Gardiens ne tuent jamais les terroristes, ils utilisent uniquement des armes non létales.

De l’autre on apprend que des personnes vivent sur les malterres, terres volcaniques inhospitalières et que parmi eux se trouvent les insurgés, terroristes qui attaquent sans relâche l’Alliance avec pour mission de tuer le maximum de gens.

Nous allons suivre l’histoire du point de vue de Kaspar, tout jeune gardien, qui contrairement à ses acolytes, ne se contente pas d’obéir aux ordres mais cherche à comprendre les motivations des Insurgés, suite à sa rencontre avec Rhéa l’une d’entre eux, qui contre toute attente va lui laisser la vie sauve.

Et pour ce pauvre Kaspar, plus il trouve de réponses à ses questions, plus le mystère s’épaissit car les réponses semblent incohérentes, à moins qu’elles ne cachent encore une vérité horrible.

J’ai beaucoup aimé Kaspar, il est courageux malgré son jeune âge et agira tout du long pour le bien du plus grand nombre. Il est entourée de deux personnages féminins très importants, Rhéa et Mac. Rhéa est une insurgée dont on a du mal à comprendre les motivations et qui nous fait nous poser des questions sur ce que l’on croit savoir des terroristes. Mac est une pro de l’informatique qui va permettre à Kaspar d’avancer dans ses recherches et qui sera une alliée de poids du début à la fin du roman.

L’auteur sait faire durer le suspense et nous surprend avec de nombreux rebondissements agréables ou pas. De plus, c’est la première fois que je lis cette auteure et j’ai adoré son style. Avant ma lecture j’étais déjà attirée par sa trilogie entre chiens et loups et ce roman n’a fait qu’augmenter mon désir de la lire.

Pour finir un roman très bien ficelé qui nous emporte sans répit.

9/10

6 réflexions au sujet de “Ma chronique – Les insurgés de Malorie Blackman”

  1. Entre Chiens et Loups était une superbe triologie 🙂 Je te la conseille vivement ! Ce livre-ci a l’air intéressant aussi, ca me plairait bien de retrouver le style de l’auteure !

Laissez une trace de votre visite :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s